Coleslaw à la coréenne

Cette recette est un autre truc que j’ai appris grâce à mon ami Lionel qui est très fort, mais de son propre aveu, il l’a d’abord entendu en écoutant On va déguster. En tout cas, c’est un très bon passeur de savoirs.

L’avantage de la recette est qu’elle dure 15 minutes montre en main, qu’elle peut être pimpée comme vous l’entendez (suggestions de modif’ en fin d’article), qu’elle est assez légère, et qu’elle est très bonne. Elle peut se suffire à elle-même, ou servir d’accompagnement. Je la mange souvent accompagnée de riz, mais je l’ai également déjà servie avec des baby back ribs, et je suis sûr qu’avec un poisson blanc, ça marcherait pas mal.

Stricto sensu, ça n’est ni une coleslaw, ni coréen. J’ai appelé ça coleslaw parce que c’est une salade de chou cru, surtout. Et « à la coréenne » par ce que ce plat peut évoluer en une sorte de kimchi, si on lui laisse le temps. Mais bon, voilà, on est pas là pour se formaliser, si ce n’est sur la couleur du chou, qui doit être blanc, comme le rappelle Matty Matheson dans sa recette de lobster rolls pour Munchies.

Ingrédients (pour 4 personnes ?)

  • Un demi chou blanc.
  • 4 carottes.
  • 2 oignons pas trop forts, comme de l’oignon rouge ou blanc (doux des Cévennes, par exemple, qui est aussi le nick officiel de Öpinel.)
  • De la sauce soja salée.
  • De l’huile de sésame.
  • Des flocons de piment que vous avez depuis que vous avez préparé un naengmyeon.
  • Des graines de sésame.

Etapes de la recette

  1. Découper les légumes : Bon ben voilà, hein. Vous vous munissez d’un couteau de chef bien aiguisé (faites-vous aider d’un adulte si nécessaire), et vous détaillez le chou en fines lanières (genre 2 mms d’épaisseur si possible), pour obtenir une sorte de choucroute crue. Opérez de la même manière avec les carottes et les oignons. Plus ça sera fin, mieux ce sera. Si vous en avez une et que vous savez vous en servir, vous pouvez tenter de faire ça à la mandoline. Ca se tente aussi au robot ménager pour le chou, je pense. Mais mollo pour les carottes. On ne veut pas de carottes râpées, on veut un peu de consistance et de mâche. C’est en fait l’étape la plus longue de la recette (surtout si vous faites ça au couteau).
  2. Assaisonner : Si vous lisez ce blog depuis sa création y’a bien deux semaines, vous devez avoir compris que je suis pas trop au point sur les mesures précises. Donc bon, voilà, faites en sorte que ça soit bon, quoi. Mettez genre 2 cuillères à soupe de sauce soja (moins si vous faites attention au taux de sel dans votre alimentation), au moins autant d’huile de sésame, des graines de sésame et des flocons de piment au goût (faut que ça pique un peu quand même, et le piment est bon pour le métabolisme). Mélangez, laissez au frais pendant 24 heures ou mangez dès tout de suite, faites comme vous le sentez.
    Ca se conserve bien dans un tupperware adapté, au frigo, facilement une ou deux semaines. Le goût va évoluer (les légumes vont perdre de l’eau et concentrer leurs goûts), et si tout va bien, une mini-fermentation lactique devrait se produire, créant ainsi une sorte de kimchi ménager pas du tout dégueu.
  3. Pimper la recette : Voilà, c’est tout pour les grandes lignes.
    Vous avez une salade fraîche et vegan cool cool cool. Mais vous pouvez la transformer en 2-2 très simplement. Vous pouvez par exemple y mélanger l’équivalent d’une tige de citronelle hachée très finement qui apportera encore plus de fraîcheur. Vous pouvez également rendre la recette moins vegan en remplaçant la moitié de la sauce soja par de la sauce poisson. Vous pouvez râper de la poutargue (aka karasumi en japonais, ou, si vous avez la chance d’en trouver, du myeongran, l’équivalent coréen, mais fermenté). Des pousses de soja fraîches, de bambou, de shiitake… iront très bien aussi, je pense. La recette est une base très bonne en soit mais sur laquelle vous pouvez improviser. Prenez en main votre destin !
  4. Manger

Le Storify de la recette (que je peux pas intégrer directement dans l’article parce que WordPress.com pue) : CLIQUEY.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s