Le meilleur sandwich au poulet du monde

Le mois dernier, j’ai commencé une série de recettes « défi » mensuelles à tenir tout au long de l’année. En janvier, c’était le North Carolina pulled pork, parce que j’avais regardé un énième docu sur le barbecue US et du coup j’avais envie d’en manger, et j’ai fait cette liste, que j’ai complété en essayant d’être cohérent avec les saisons et tout. Pour février, j’ai opté pour quelque chose d’un peu plus simple, que j’ai déjà préparé par le passé et qui, à l’instar de tonton Ben, est toujours un succès. Il s’agit du meilleur sandwich au poulet du monde, tout simplement.

Lire la suite

Tourtisseaux

Aujourd’hui, c’est Mardi Gras. Et donc traditionnellement, en Vendey, on prépare et on mange des tourtisseaux. Je dis traditionnellement alors que bon, la pratique est commune à environ toute la Fronce, vu que pendant les Gras (big up Douarnenez), on mange de la pâte frite un peu partout dans le pays. C’est beau la chrétienté unifiée. Donc par chez moi, on appelle ça tourtisseaux, mais les voisins appellent ça foutimassons, bottereaux ou merveilles. Et un peu plus loin, ça s’appellera bugnes, bougnettes ou roussettes, ou que sais-je encore. S’il existe certainement des variations régionales (qui ajoute de la fleur d’oranger, qui de l’amande, qui de la cannelle, qui des… des poires au sirop, qui des… du… des falafels ? J’en sais rien, je n’ai jamais mangé que des tourtisseaux où la seule éventuelle folie exotique c’est l’ajout de sucre vanillé donc bon), la base reste une pâte que l’on fait frire, Mardi Gras oblige. On fait bombance dans l’excès (cf. Carnaval de Dunkerque) une dernière fois avant de se mettre à la diète pendant 40 jours.

Les tourtisseaux, les beignets vendéens, sont relativement simples. J’ai l’habitude de manger ceux de la boulangerie des Halles, à La Roche Sur Yon. Mais comme je vis à Paris, c’est un peu compliqué d’aller acheter des tourtisseaux frais en Vendée. Donc : recette.

Lire la suite